Avant-propos

La marche est un exercice pour lequel il n'est point besoin de gymnase. C'est une ordonnance sans médicaments, une limitation de poids sans régime, un produit de beauté qu'on ne trouve pas dans les magasins. C'est un tranquillisant sans comprimé, une cure sans psychanalyste.

La marche populaire se veut être un délassement autant physique que moral.

Les bienfaits de la marche sont largement reconnus, et sa pratique journalière est recommandée à toutes personnes sédentaires ou convalescentes en vue de retrouver petit à petit un meilleur tonus par une oxygénation accrue, une élimination des toxines des tissus musculaires et même par l'effet de massage des viscères, une régulation du transit intestinal.

Il est bien entendu que l'effort soutenu et progressif permet de maintenir une forme physique que beaucoup ont actuellement du mal à conserver.

C'est pourquoi, une structure de club permet une pratique aisée du premier moyen de déplacement du bipède que nous sommes tous, d'une manière enrichissante et surtout apaisante.

Le regroupement et la mise en commun d'objectifs apportent à chacun des membres toutes les facilités organisationnelles (assurances, agendas, déplacements, matériels, équipements, etc...), mais aussi assure un développement de chacun dans un esprit de franche camaraderie et de convivialité.

C'est pourquoi le club "L'ECUREUIL de CHÂTELET", afin d'encourager ses membres dans cette voie, organise chaque année un challenge qui permet ainsi d'animer la saison pédestre.

Bien que ce classement soit une "mini" compétition (il faut bien organiser les statistiques) chaque affilié, qu'il soit nouveau ou ancien, se doit de garder à l'esprit que seuls les résultats acquis par l'effort sont dignes de louanges et que le fair-play est gage d'amitié. Astreignons-nous en toutes circonstances à maintenir ces valeurs auxquelles le club adhère depuis toujours et qui ont fait son image de marque.

Chacun des membres de cette grande famille qu'est "L'ECUREUIL de CHÂTELET" aura à coeur d'appliquer le sens profond de cette réflexion chaque fois qu'il ira à la découverte des sentiers pédestres n'importe où dans le monde.

Un peu d'histoire

C'est en 1974, que naquît le club pédestre "L'ECUREUIL de CHÂTELET" et fût reconnu par la Fédération Francophone Belge des Marches Populaire (FFBMP) sous le matricule HT006.

Le nom de ce charmant animal étant tout bonnement choisi en souvenir d'une randonnée effectuée par le président Michel et son épouse Luisa en Forêt Noire, plus précisément à Triberg où la rencontre avec des écureuils bien réels n'est pas fortuite.

Un premier comité composé de feue Mme Alice NOËL (décédée en 1996), de Michel GUIMIN, Martine LORENT, Philippe MEERT et Françoise REMY porte sur les fonds baptismaux un club dont aujourd'hui la renommée n'est plus à faire (photo).

Depuis la fondation, pas mal de personnes se sont succédées au sein du comité. Grâce à celles-ci et au soutien apporté par les membres du club, elles ont entretenu et amélioré l'image de marque de l'Ecureuil et force est de constater qu'aujourd'hui cette renommée a dépassé nos frontières et que souvent nous sommes cités en exemple.

Au début de notre existence les membres inscrits au club ne représentaient qu'une petite troupe qui au fil des ans s'est agrandie pour compter actuellement pas moins de 313 personnes.

Il en est de même pour nos organisations de marches qui durant les premières années n'ont attiré qu'un nombre restreint de participants qui se chargeront bien vite de rapporter notre savoir-faire aux quatre points cardinaux de notre pays. C'est ainsi que l'on constate que le quota de participants à nos organisations ne cesse d'augmenter. Nos circuits de grandes distances qui avaient été supprimés de 1983 à 1988 connaissent de nouveau une popularité qui nous amène en 1992 à la création du Trophée de la Sambre (regroupement de 5 clubs hennuyers - Les Traine-Savates de Montignies-sur-Sambre, les Agasses de Charleroi - remplacé en 1999 par les Kangourous de Falisolle, les Gratte-Pavés Erquelinnois, le Marabout de Gilly et nous-mêmes) (photo). Ensuite est venu s'ajouter le 60 km allant de Chimay à Châtelet. Cette magnifique classique sera malheureusement abandonnée en 2003. Pour la petite histoire, sachez que depuis notre création, 83.251 marcheurs ont foulés nos circuits.

Du côté de notre habillement, notre premier t-shirt sorti en 1976 était de couleur orange avec les inscriptions en noir et vert (photo). Ces couleurs avaient été choisies pour s'harmoniser avec la nature. En novembre 1978 notre training de couleur bleue (photo) a tranché parfaitement avec ce t-shirt qui beaucoup plus tard a viré (non sans regrets) au blanc pour des raisons économiques. Divers motifs de dessins d'écureuils orneront nos différents modèles de shirts, t-shirts (photo), training, singlets, shorts, bananes et autres gadgets. Qu'ils soient classiques, rigolos ou autres, ceux-ci permettent à nos membres de se faire reconnaître sur les circuits de marches.

Ceci nous amène à l'organisation de nos cars. Le premier nous conduisit à Kain en 1977 et ce pour rendre visite aux "Marcheurs Souriants" (photo) . Le succès des premiers cars s'estompe vite et nous force faute de candidats à diminuer la fréquence de nos déplacements jusqu'au jour où une idée géniale germe dans la tête de notre responsable car. Ainsi en 1989, un déplacement de 2 jours nous conduira à Ecublens en Suisse. L'idée accueillie très positivement par les Ecureuils relance l'attrait de ces derniers pour nos déplacements en car. Depuis lors, il nous arrive fréquemment, suivant les destinations, d'établir une liste de réservistes.

La Wallonie, la Flandre, la Hollande, la France (Paris, Strasbourg, Versailles, Vendin-le-Viel, Goetzenbruck, Marckolsheim, Falaise et Vimoutiers en Normandie), l'Allemagne (La Sarre, la Forêt-Noire, Lahr, Monschau), le Grand-Duché de Luxembourg (Echternach, Diekirch, Vianden, Larochette), la Grande-Bretagne (Londres), n'ont plus de secrets pour bon nombre de nos membres qui pour un prix démocratique ont la possibilité de découvrir d'autres clubs, d'autres contrées, d'autres coutumes.

L'apogée de nos déplacements a été sans aucun doute notre voyage au Québec organisé dans le cadre de notre 20ème anniversaire fêté en 1994. Ainsi, pas moins de 88 Ecureuils s'en sont allés rendre visite à nos amis québécois, concrétisant ainsi le jumelage entre le club "Fleur de Lys" et le nôtre. Ce club canadien, composé en majorité de militaires casernés en Allemegne à Ettemhein-Lahr, avait été rencontré lors d'un périple à Paris en 1990 (photo). La devise de notre fédération "L'amitié par la Marche" sera mise en pratique, car nous avons décidé de nous rendre chez eux et de nouer des contacts qui nous conduirons au jumelage de nos deux clubs et à la mise sur pied d'un rendez-vous à Québec (photo). A la chute du mur de Berlin, une restructuration des Forces Alliées sises en Allemagne depuis la dernière guerre a été décidée par l'O.T.A.N. De ce fait nos amis canadiens s'en sont retournés au pays; ce qui provoqua la dissolution du club "Fleur de Lys" suite à l'éparpillement territorial de ses membres.

Notre visite au Québec, programmée depuis de longue date, avait donc au départ un peu d'amertume, sachant que nous ne pourrions rencontrer tous nos amis d'antan. Néanmoins, une agréable surprise nous attendait à Québec. Ainsi, le club local "Wolkmarsche Lorretteville" s'était proposé pour nous guider à travers les dédales de cette magnifique ville (photo). L'accueil que nous avons reçu et les marques d'amitiés qui se sont créées entre nos clubs, ont poussé les dirigeants de ces derniers à se contacter en vue d'un jumelage éventuel. C'est ainsi que le jumelage des Ecureuils avec les marcheurs de Lorretteville (Québec) se concrétise lors de la visite que ces derniers ont effectuée en juillet 1995. Depuis lors, nous avons le plaisir de recevoir nos amis tous les deux ans en formulant l'espoir de leur rendre de nouveau visite prochainement (photo).

Il faut aussi noter le jumelage que nous avons eu avec nos amis les "Cracks de Wolvertem", et qui sera concrétisé par la liaison Châtelet - Wolvertem (± 100 km) en novembre 1994. Malheureusement, faute d'enthousiasme, ce jumelage prit fin en mars 1999. Néanmoins, nos deux clubs ont toujours gardé de bonnes relations.

En 2004, année de notre 30ème anniversaire, nous avons mis le cap sur la Normandie, ce qui nous permit de faire connaissance avec le club "Les Marcheurs du Pays d'Auge" (photo) . Les relations amicales avec ce groupe furent rehaussées lors de leur visite en novembre 2005. Nous sommes persuadés qu'un grand pas a été franchi et que l'amitié entre nos deux clubs s'affermira au fil du temps (photo).

Notre petit tour d'horizon se terminera sur le fascicule. Ce dernier était au commencement imprimé à l'aide d'une stencileuse manuelle. Arrive ensuite l'ère de l'offset qui améliore la présentation. L'informatique nous permet aujourd'hui d'offrir une revue de qualité professionnelle. Notre fascicule qui se veut être notre carte de visite reflète exactement notre image. De ce fait, il est toujours apprécié par ses lecteurs (Ecureuils ou pas). De plus l'informatisation nous a permis d'optimiser la gestion du club. Pensez à la banque de données (plus de 600 membres inscrits depuis la création), à la trésorerie, au secrétariat, au fascicule, aux classements marches, aux étiquettes individuelles, aux assurances, aux dossiers contrôles, etc...

Cerises sur le gâteau !
- En 1982, notre club fut Lauréat du Mérite Sportif de la Ville de Châtelet (photo).
- En 1992, Daniel VAN HAMME fut Lauréat du Mérite en catégorie individuel.
- En 1999, notre président Michel GUIMIN, et en 2004, notre secrétaire Joseph VAN DE WOUWER se voient attribuer le Trophée du Comitard, décerné par la Ville de Châtelet en reconnaissance du travail effectué par les membres d'un comité sportif.

Comme vous pouvez le constater l'histoire de notre club est assez complexe et fabuleuse à la fois surtout que celle-ci a été et restera inscrite par des bénévoles. Bénévoles qui au fil des années se sont dépensés sans compter pour que L'Ecureuil soit estimé de tous. Dès lors, encore merci à nos bénévoles, qu'il serait trop long de citer tous ici.

Voilà résumée en quelques lignes la petite histoire d'un club d'amis. Nous sommes persuadés que les années à venir nous permettrons d'y ajouter pas mal d'anecdotes qui viendront enrichir notre histoire.

Ceci n'est pas exhaustif et prouve que l'Ecureuil ne restera pas les bras croisés en 2006. Pour en connaître le résultat, nous vous donnons rendez-vous dans quelques années pour fêter avec nous notre jubilé.